​​

 

 

 

 

 

« Construction très peu polluante »– une seule solution : utiliser tout simplement les matériaux isolants adaptés

Dans le secteur de la construction, la « construction très peu polluante» gagne sans cesse en importance. Ceci s’applique à la construction de maisons et d’appartements privés; mais aussi à la construction de bureaux, d’espaces commerciaux et d’organismes publics. Les spécialistes du secteur parlent d’une véritable « tendance » pour ce type de construction peu polluant. Certes, beaucoup de concepts d’isolation sur le marché sont conçus sur une efficacité énergétique élevée et veillent à ce que si possible beaucoup de l’énergie utilisée reste dans les pièces à vivre et les espaces de travail. Néanmoins, certains des matériaux utilisés ne se conforment pas toujours aux prescriptions d’une construction très peu polluante, ceci signifie que les substances dangereuses utilisées dans les pièces n’en sortiront plus.

Sur la toile de fond que nous passons la plus grande partie de notre vie à l’intérieur, cette situation est particulièrement problématique. Par conséquent, il est d’une importance capitale que la construction et l’exploitation de bâtiments ne présente aucun risque pour la santé des utilisateurs par les polluants. Particulièrement important pour les employeurs : il est avéré que l’hygiène des locaux et le confort peuvent stimuler le bien-être et les performances des êtres humains. Outre des avantages économiques, le grand plus est en particulier qu’un arrêt maladie plus faible est constaté dans les bureaux peu polluants. L’utilisation et le traitement de matériaux de construction peu polluants est en outre la condition préalable pour la prévention d’allergies et ainsi de la préservation de la santé et l’aptitude à l’emploi.

L’absence de substances potentiellement nocives dans le point de mire des planificateurs et des donneurs d’ordre

Les prescriptions légales telles que la directive européenne « Produits de construction » et certifications telles que BNB, DGNB, l’Institut Sentinel Haus ou Minergie-Eco soutiennent, elles aussi, l’absence de substances potentiellement nocives. Pour les nouvelles constructions, ceci est un avantage capital si le respect des paramètres en termes d’hygiène des locaux a déjà été défini au moment de l’appel d’offres ou de la passation de la commande par le donneur d’ordres ou si ces paramètres ont été contrôlés lors de la remise du bâtiment. Ceci signifie pour les planificateurs : lors de la conception du projet, l’accent devrait être mis d’exclure si possible dès le début l’utilisation de substances nuisibles dans l’objet. L’élimination ultérieure de substances nuisibles déjà incorporées dans le bâtiment est en règle générale chronophage et chère.

Surtout pour les bâtiments non habitables avec une installation de ventilation, la décision ciblée en faveur d’une construction non polluante pèse dans la balance. Là, le bilan en substances nuisibles de l’ensemble du bâtiment est pris en ligne de compte conformément à la norme DIN EN 15251 „Ventilation dans les bâtiments non résidentiels ». Si l’objectif est réussi de prendre en compte les exigences définies « peu polluante » ou « très peu polluante au stade de la planification du système d’aération », la grandeur de l’installation peut être conçue plus petite. Le potentiel d’économie de coûts en résultant pour le bâtiment est en partie considérable

Kaimann –composants d’isolation peu polluants départ maison

Outre les valeurs mesurées actuelles (composés organiques volatiles (VOC) et le formaldéhyde), la Société Européenne pour la Construction Saine et l’Hygiène des Locaux Intérieurs (EGGBI) a défini d’autres critères à partir desquels les matériaux de construction peuvent être déclarés comme peu polluants. Les matériaux isolants Kaiflex prennent en compte ces critères. La liste suivante donne une vue d’ensemble quels critères les matériaux isolants remplissent ou pourquoi ils sont appropriés pour une construction peu polluante.

 

Prescriptions d’essai essentielles

Kaiflex isolation technique / accessoires

Formaldéhyde

Le formaldéhyde est une substance gazeuse, d’odeur âcre à température ambiante. En cas d’inhalation constante via l’air respiré, des maux tels que des allergies, des irritations des yeux, des voies respiratoires ou de la peau ainsi que des maux de tête et de la fatigue peuvent survenir. Depuis 2014, la matière a été classée en plus comme cancérigène. Dans la construction, les champs d’application principaux sont les produits de revêtement, les colles et les matériaux isolants fibreux.

Les matériaux isolants à base de caoutchouc de Kaiflex sont exempts de formaldéhyde.

Composés organiques volatils (VOC)

Les VOC sont des composés organiques volatils qui deviennent déjà gazeux à faibles températures. Ils provoquent des irritations des muqueuses, des vertiges, de la fatigue, des nausées et dans le pire des cas des dommages sur les organes. Dans la construction, les champs d’application principaux sont les produits de revêtement, les colles, les décapants de peinture et les diluants.

Les colles Kaiflex sont exemptes de VOC et sont calquées de manière optimale sur les matériaux isolants Kaiflex.

Les moisissures et leurs spores / gaz (Composés Organiques Volatils Microbiens (MVOC))

De la moisissure se forme si des matériaux de construction sont exposés sur une longue période à une très haute humidité et ou si des différences de température existent par ex. dans les conduites de tuyaux et leur température ambiante. La moisissure sécrète aussi bien des spores que des gaz volatiles dans l’air ambiant, qui peuvent entraîner des réactions allergiques, des irritations des yeux et des maladies respiratoires.

En raison du caoutchouc à cellules fermées, les matériaux isolants Kaiflex sont résistants vis-à-vis de l’humidité et également contre les champignons et les bactéries.

Poussières de fibres et poussières fines

La poussière fine et les fibres minérales artificielles (FMA) peuvent pénétrer dans les poumons via les voies respiratoires et provoquer un cancer. Les FMA classées comme « sans danger » ne sont toutefois pas cancérigènes et peuvent être utilisées sans soucis.

En tant que matériau isolant à cellules fermées, les matériaux isolants Kaiflex sont par principe exempts de poussière et de fibres.

Métaux lourds

Les métaux lourds ne sont pas dégradables dans l’organisme et peuvent s’enrichir dans la chaîne alimentaire. À part le fer, tous les métaux lourds sont plus ou moins dangereux pour la santé et l’environnement, où différents rapports dose-effets existent. Les métaux lourds ont un effet spécifique sur les organes et provoquent ainsi des pathologies individuelles. (1)

Les matériaux isolants Kaiflex sont exempts de métaux lourds (par ex. le cadmium ou le plomb)

Légionelles

Les légionelles sont des bactéries, qui se propagent dans l’eau résiduelle des canalisations, qui ne circule pas pendant un certain temps. Si l’eau n’est ensuite pas réchauffée à 60 °C, les bactéries ne sont pas mortes. L’eau en elle-même n’est pas dangereuse, mais la vapeur d’eau. Cette dernière peut provoquer une légionellose (pneumonie).

Les matériaux isolants Kaiflex veillent à une température uniforme dans les canalisations et n’offrent pas un terrain aux bactéries.

Bruits acoustiques

Les nuisances sonores apparaissent en raison de sols, de murs, de toits et de canalisations insuffisamment isolées. Les bruits de fond générés impactent la concentration ainsi que le bien-être

Les matériaux isolants Kaiflex contribuent à une isolation acoustique des canalisations, des canaux d’aération ainsi que des installations techniques telles que les installations climatiques, les chauffages ainsi que les armoires de commande et veillent au respect des exigences légales.

(1) www.wecobis.de

Documentation des produits de construction

Pour la preuve et la documentation sans failles de la faible pollution ou de l’absence de pollution des produits de construction, les documents nécessaires peuvent être demandés auprès des fabricants. Ces derniers doivent être mis à disposition si le produit de construction est commercialisé en Europe. Ces documents comprennent entes autres :

  • Agrément technique général
  • Déclaration de performance
  • Fiche technique
  • Fiche technique de sécurité

Kaimann remplit bien entendu cette obligation de documentation. Les documents correspondants peuvent être appelés et consultés à tout moment dans notre espace de services.

 

Blog Kaimann pour l'isolation technique